L’émergence des projets transfrontaliers de développement économique dépend beaucoup de la capacité des porteurs de projets potentiels à identifier des partenaires pertinents, notamment ceux situés de l’autre côté de la frontière. Les acteurs publics et parapublics ont le rôle de faciliter la mise en réseau et la création de partenariats entre les entreprises. Quels types de mise en relation des partenaires économiques ? Afin de répondre aux besoins très variés des porteurs de projets, il est important de s’assurer que plusieurs types de mise en relation des partenaires sont accessibles sur le territoire. Les outils de recherche individuelle de partenaires potentiels permettent aux acteurs économiques de se focaliser assez rapidement sur ce qui les intéresse. Les événements de mise en réseau peuvent ouvrir plus de perspectives et donner de la visibilité aux acteurs au niveau du territoire transfrontalier. Enfin, le matchmaking permet le rapprochement de deux ou plusieurs acteurs économiques pour amorcer un partenariat. Cette catégorie d’outils peut être considérée comme le service le plus basique, qui consiste à offrir de manière efficace et rapide des informations sur un vivier transfrontalier de partenaires. L’annuaire est l’outil le plus répandu, pouvant être décliné en format électronique (site web) ou papier. Il contient les informations essentielles sur les acteurs économiques (raison sociale, localisation, contacts, taille, activités, etc.). Des fonctions additionnelles, comme la recherche multicritère (secteur d’activité, localisation, etc.) ou un glossaire sont très utiles. Si l’annuaire transfrontalier est préférable, il ne faut pas exclure d’autres options moins intégrées, comme la mise en cohérence des annuaires présents dans chaque pays (parfois très complets et à jour) ou l’accessibilité de ceux-ci de l’autre côté de la frontière (promotion auprès du public cible, traduction dans la langue du pays voisin, etc.). Exemples : Dans le cadre du projet Innov’Mugabe (porté par l’Agglomération sud Pays Basque et Bidassoa Activa), a été réalisé en 2012 un annuaire en ligne des entreprises présentes sur cette partie de la frontière francoespagnole. La Conférence franco-germanosuisse du Rhin supérieur publie régulièrement un annuaire en format Excel des acteurs de l’innovation (quatrième édition en 2012) réalisé par l’Agence de développement économique du Bas-Rhin (ADIRA). Un autre outil intéressant est la cartographie, qui permet de visualiser la localisation des acteurs économiques. Exemple : Le projet Innov’Mugabe a compris aussi la réalisation d’un outil de localisation des entreprises répertoriées dans l’annuaire web. La recherche des partenaires passe enfin par l’accompagnement individuel des entreprises. Exemple : Bihartean, structure transfrontalière rassemblant la CCI Bayonne Pays Basque et la Camara de Comercio de Gipuzkoa, est spécialisée dans la recherche et mise en relation avec des fournisseurs et des prestataires de services, ainsi que dans l’identification de nouveaux clients/nouveaux segments de marché.