Les stratégies d’évitement fiscal utilisées par Google, Amazon, Facebook et Apple ont coûté aux gouvernements du monde entier jusqu’à 240 milliards de dollars par an en pertes de revenus, selon l’OCDE. L’Union européenne dévoilera prochainement un plan visant à taxer les grandes sociétés Internet telles qu’Amazon et Facebook en imposant une taxe de 2 à 6% sur les revenus dans chaque pays où elles opèrent, a déclaré dimanche le ministre français des Finances, Bruno Le Maire. « La fourchette sera de deux à six pour cent; mais plus près de deux que de six », a déclaré Le Maire au Journal du Dimanche. La Commission européenne a annoncé qu’elle présenterait d’ici la fin du mois de mars une refonte de ses règles fiscales, qui permettent actuellement aux géants américains de l’économie numérique de déclarer leurs revenus de l’ensemble du bloc, dans n’importe quel État membre. Cela les amène à choisir des pays à faible taux d’imposition, tels que l’Irlande, les Pays-Bas ou le Luxembourg, privant les autres pays de leur part des revenus, même s’ils peuvent générer davantage de revenus pour leur entreprise. « Les dirigeants de ces sociétés savent eux-mêmes que ce système ne peut pas continuer », a déclaré Le Maire. Les critiques disent que les stratégies d’évitement fiscal utilisées par les géants de la technologie connus sous le nom de GAFA – Google, Amazon, Facebook et Apple – privent les gouvernements européens de milliards d’euros tout en leur procurant un avantage injuste par rapport à leurs rivaux plus petits. Selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), de telles stratégies coûteraient aux gouvernements du monde entier jusqu’à 240 milliards de dollars (195 milliards d’euros) par an en pertes de revenus, selon une estimation pour 2015. A la question de savoir si le taux proposé pourrait être jugé trop bas, M. Le Maire a déclaré: « Je préférerais une loi qui puisse être mise en œuvre rapidement au lieu de négociations longues. » Les géants américains de la technologie semblent croire que la refonte de la fiscalité européenne est imminente. Plusieurs d’entre eux ont déjà annoncé leur promesse de payer davantage dans chaque pays où ils opèrent à mesure que les gouvernements renforcent leurs exigences fiscales. Amazon a annoncé le mois dernier avoir réglé une importante créance fiscale en France et commencer à déclarer tous ses revenus dans le pays. Pour en savoir davantage, je vous recommande la lecture du blog de d’expert SEO à Lille qui est très bien élaboré sur ce thème.