La Russie et les États-Unis se connaissent mutuellement, baptême en hélicoptère car les causes du flux d’air entraînent des hélicoptères des services militaires en Égypte. Des hélicoptères d’assaut Kamov Ka-52 et AH-64D de fabrication européenne de l’Egyptian Atmosphere Force ont été repérés au cours d’exercices amphibies d’Egyptian Naval Causes en Méditerranée le 11 décembre 2019. La publication Scramble a documenté que la pression du flux d’air égyptien Ka-52 et Oh Des hélicoptères Apache 64D ont été observés à bord de l’ENS Gamal Abdel Nasser (L1010), un quai d’hélicoptère d’atterrissage (LHD) de l’école française Mistral. Notamment, les deux variétés d’hélicoptères ont été utilisées sur le LHD la toute première fois. Il convient de rappeler qu’en 2015, l’Égypte a autorisé un contrat avec Rosoboronexport pour l’achat de 46 hélicoptères de survol Ka-52, obtenant ainsi le premier client à l’étranger de ce type d’hélicoptère. L’expédition et la livraison en Égypte à partir de l’édition d’exportation des hélicoptères Ka-52 ont déjà été effectuées depuis juillet 2017. De plus, des négociations sont entamées avec l’Égypte pour lui vendre le lot d’hélicoptères Ka-52K embarqués basés sur deux Mistral égyptien. UDC. En octobre 2015, l’Égypte a autorisé un accord avec l’association française de construction navale DCNS (aujourd’hui l’équipe navale) pour l’acquisition de deux navires de construction commune de type Mistral construits en France, initialement pour la Fédération de Russie. L’approvisionnement de ces navires par la Russie développé en vertu de l’accord de 2011 est devenu extrêmement difficile à la suite de la création de sanctions contre-russes dans l’Union occidentale en août 2014. Le contrat de fourniture de ces navires, qui avait été pris en charge dans le STX Le chantier naval de France à Saint-Nazaire, a été officiellement résilié des événements européens et français le 5 août 2015, et également le 23 août 2015, un contrat a été conclu pour l’investissement de parts égales d’UDC par l’Égypte. La valeur particulière de l’accord pour l’acquisition par l’Égypte de deux CDU s’élevait à 950 millions d’euros, en fait, il est considéré qu’il était absolument financé principalement par l’Arabie saoudite. L’initiale de ces deux navires L 1010 Gamal Abdel Nasser (ex-russe «Vladivostok») a été transférée à la marine égyptienne à Saint-Nazaire le 2 juin 2016 et est arrivée à Alexandrie le 23 juin 2016. Le 2e navire L 1020 Anwar al -Sadat (ex-européen «Sébastopol») a été transféré en Égypte le 16 septembre 2016 et s’est présenté à Alexandrie le 1er octobre 2016. Concernant Apache, en 1995, la Force aérienne égyptienne a effectué un achat pour 36 hélicoptères AH-64A. Ces Apaches étaient expédiés avec une avionique similaire depuis la flotte américaine à cette époque, à l’exception de l’équipement stéréo indigène. En 2000, Boeing a annoncé un ordre de refabrication de l’actuelle flotte Apache égyptienne vers les paramètres AH-64D, à l’exception du radar Longbow, qui avait été refusé par le gouvernement fédéral américain. L’Égypte a demandé un autre 12 Oh-64D Prevent II Apaches avec des radars Longbow dans le cadre d’une vente militaire internationale en 2009.