janvier 2024

Archive mensuelle

Stratégies des hôtels de luxe

Créé par le 16 jan 2024 | Dans : Non classé

La concurrence entre les hôtels haut de gamme est un sujet fascinant qui reflète l’évolution de la dynamique de l’industrie hôtelière, les préférences des consommateurs et le paysage monétaire en général. Les hôtels de luxe, souvent considérés comme l’incarnation du confort et de l’extravagance, s’adressent à un marché de niche qui a besoin de services exceptionnels, d’expériences uniques et d’installations de haute qualité. Cet essai examine les différentes facettes de la concurrence dans le secteur de l’hôtellerie de luxe, notamment les stratégies employées par ces entreprises pour attirer et fidéliser les clients les plus exigeants.

Pour commencer, il est important de comprendre le segment de l’industrie que les hôtels de luxe desservent. Cette clientèle est généralement aisée, a beaucoup voyagé et a des attentes plus élevées en matière de confort, d’exclusivité et de service personnalisé. Les hôtels de luxe doivent donc offrir plus qu’un simple hébergement ; ils doivent proposer une expérience qui correspond au style de vie et aux valeurs des clients. Cela a conduit à une tendance selon laquelle les hôtels de luxe ne se contentent pas de rivaliser en termes d’équipements, mais se concentrent de plus en plus sur la création de rencontres distinctives et mémorables. Par exemple, certains hôtels présentent des collections d’œuvres d’art, d’autres proposent des repas sur mesure, tandis que d’autres encore se concentrent sur le bien-être et la détente en proposant des installations de spa ultramodernes.

On ne saurait trop insister sur le rôle de la marque et de la réputation dans cette compétition. Les chaînes d’hôtels de luxe telles que Ritz-Carlton, Four Seasons et St. Regis ont construit leurs marques autour de valeurs spécifiques telles qu’un service impressionnant, une élégance intemporelle et un sens de l’emplacement. Ces établissements investissent massivement dans le maintien et l’amélioration de leur réputation, car une grande partie de leur clientèle les choisit en fonction de la perception de l’entreprise et de ses activités antérieures. Pour rester très compétitifs, les hôtels de luxe doivent constamment être à la hauteur de leur marque et trouver des méthodes pour se différencier des autres.

Un autre facteur essentiel de la concurrence entre les hôtels de luxe est l’adoption de la technologie. À l’ère de l’électronique, les visiteurs s’attendent à une intégration harmonieuse de la technologie dans leur expérience hôtelière. Cela va des systèmes de réservation en ligne aux services de conciergerie numérique, en passant par les commandes de chambres intelligentes et les technologies personnalisées dans les chambres. Les hôtels de luxe utilisent également l’analyse des données pour mieux comprendre les préférences de leurs clients et adapter leurs services en conséquence. L’utilisation des technologies modernes s’étend également aux stratégies publicitaires, les hôtels haut de gamme se tournant progressivement vers le marketing des médias sociaux et les plateformes numériques pour atteindre des clients potentiels et s’engager auprès de leur clientèle existante.

Le design et l’esthétique des hébergements de luxe constituent également un aspect concurrentiel important. Les clients de ce segment recherchent souvent des conditions esthétiques étonnantes qui leur permettent de s’évader de leur vie quotidienne. C’est pourquoi les hôtels de luxe se sont dotés d’une décoration intérieure haut de gamme, d’une structure unique et d’installations artistiques qui font ressortir leurs qualités. Le style n’est pas seulement esthétique, il s’agit aussi de développer des espaces confortables, utiles et en phase avec la culture et l’environnement environnants. Par exemple, certains hôtels haut de gamme intègrent des éléments du patrimoine local dans leur design, offrant ainsi à leurs clients une expérience sociale immersive.

La durabilité est devenue un facteur important sur le marché de l’hôtellerie de luxe. Les voyageurs soucieux de l’environnement recherchent progressivement des hôtels qui correspondent à leurs valeurs. Les hôtels de luxe répondent à cette demande en adoptant des pratiques durables telles que la production d’énergie, la conservation de l’eau potable, la réduction des déchets et l’approvisionnement en produits communautaires et naturels. Ce faisant, ils contribuent non seulement à la préservation de l’environnement, mais attirent également un segment croissant de clients soucieux de l’environnement.

Le service personnalisé est la pierre angulaire de l’expérience hôtelière haut de gamme. Les clients s’attendent à un degré élevé d’attention personnelle et de modification. Cela peut aller du rappel de la température préférée d’un client à l’organisation d’excursions locales personnalisées. Les établissements de luxe investissent dans la formation de leurs employés afin qu’ils puissent offrir un service personnalisé remarquable. Cet élément de la concurrence est probablement le plus difficile à mettre en œuvre, car il exige une touche humaine constante et de grande qualité.

Les collaborations et les partenariats constituent une autre approche idéale dans le secteur de l’hôtellerie de luxe. Les complexes hôteliers s’associent souvent à des marques de luxe, à des chefs renommés, à des experts du bien-être et à des établissements culturels pour offrir à leurs clients des expériences uniques. Ces collaborations peuvent offrir un avantage sur vos concurrents en associant l’hôtel à d’autres marques prestigieuses et en attirant des clients intéressés par ces offres spéciales.

Le paysage concurrentiel des hôtels de luxe est également influencé par l’environnement monétaire général. Les ralentissements financiers peuvent entraîner une diminution des investissements dans les voyages, y compris parmi les personnes fortunées. Les hôtels de luxe doivent faire face à ces fluctuations en adaptant leurs stratégies, par exemple en proposant des promotions uniques ou en se concentrant sur les voyageurs résidentiels lorsque les voyages internationaux sont en baisse. À l’inverse, en période de prospérité économique, les hôtels de luxe peuvent élargir leur choix ou investir dans des rénovations pour attirer une clientèle encore plus exigeante.

La concurrence entre les hôtels haut de gamme est multiforme et porte à la fois sur l’excellence du service, les rencontres uniques, l’image de marque, les technologies, le design, la durabilité, la personnalisation, les collaborations et l’adaptation à la conjoncture économique. Ces établissements ne rivalisent pas seulement en termes de prix ou d’emplacement, les meilleurs hôtels de Paris mais s’efforcent d’offrir quelque chose de vraiment unique et mémorable. Les attentes des vacanciers de luxe continuant à se développer, les stratégies des centres de villégiature de luxe continueront à se développer pour offrir des expériences inégalées et maintenir leur avantage sur leurs concurrents sur le marché.

Grèves au travail et grèves des loyers

Créé par le 16 jan 2024 | Dans : Non classé

Dans le folklore politique américain, les problèmes de table de cuisine »sont des problèmes, impliquant généralement – naturellement – de l’argent, où la famille s’assoit autour de la table de la cuisine et hache le compte de résultat de la famille: ce qui entre et ce qui sort, et sommes-nous les moindres ou pas? 1 C’est une image sentimentale chaleureusement éclairée d’un système vicieux où la plupart de la population, la classe ouvrière, vend sa force de travail pour survivre. Jusqu’à ce qu’ils ne puissent pas. Et non. Ce n’est donc pas une coïncidence s’il y a eu une recrudescence – puissance et conséquences encore inconnues – des grèves au travail (côté revenu) et des grèves de loyer (côté dépenses). Problèmes de table de cuisine. Dans cet article, je vais rassembler quelques exemples de chaque type de grève – je ne prétends pas être exhaustif, car # COVID19 est en train de noyer tout et en tout cas, pour une raison quelconque, l’action collective de la classe ouvrière n’a pas tendance à couvrir – puis je conclurai par quelques brèves remarques sur l’état de la gauche.
Avant de commencer, je veux pour ce que j’espère être la dernière fois pour revenir au poste de Peggy Noonan ,. Ma couronne (ou est-ce Schmutz?) », Conclut Noonan:
Voici un moment réel. J’ai parlé de courir à la banque. Nous faisons tous un pourboire de 20 $ à Manhattan et j’ai couru bas. Je me suis promené en tenue de cérémonie – masque N95, gants hygiéniques, manteau à col haut et écharpe. En rentrant chez moi, je suis passé devant la pharmacie de la 90e rue, j’ai regardé par les fenêtres brillantes et j’ai vu Hamidou et Barbara au comptoir. Je me sentais tellement reconnaissant envers eux. J’ai frappé sur la vitre, ils ont regardé, et je me suis levé et je leur ai adressé un salut militaire complet et formel. À ce moment précis, j’ai pensé: Oh non, le masque, les gants, ils ne me reconnaîtront pas! Mais ils l’ont fait, immédiatement, et nous avons ri et nous nous sommes applaudis.
Comme nous aimons farouchement les gens que nous ne savons pas aimer.
Comme c’est gentil. Vraiment. Néanmoins, je ne peux m’empêcher de penser que Hamidou et Barbara seraient mieux servis par la solidarité plutôt que par la sentimentalité, et la solidarité prend une forme matérielle. Assurément, Hamidou et Barbara seraient mieux servis par des salaires plus élevés, des équipements de protection et un gel des loyers, que par n’importe quel salut, quelle que soit la manière dont ils étaient intelligemment livrés? Il y a différentes définitions de l’amour », je suppose. Et maintenant aux grèves, lieu de travail d’abord.
Grèves au travail
Mardi dernier, après qu’un mécanicien ait été testé positif pour le coronavirus, plus de la moitié des travailleurs de Bath Iron Works, le célèbre chantier naval du Maine, sont restés à la maison du travail pour faire pression sur leur employeur afin qu’il nettoie en profondeur le chantier naval. Les travailleurs sont sortis d’une usine de camions Fiat Chrysler à Warren, au Michigan, parce qu’il n’y avait pas d’eau chaude pour la vaisselle. Les chauffeurs d’autobus de Birmingham, en Alberta, ont déclenché une grève parce qu’ils estimaient que l’on ne faisait pas assez pour les empêcher de contracter Covid-19 contre des passagers infectés, tandis que les chauffeurs d’autobus de Détroit ont organisé une interruption de travail soudaine pour la même raison. Les travailleurs de l’assainissement de Pittsburgh se sont arrêtés de travailler en raison de leurs inquiétudes concernant les coronavirus.
Nous voulons un meilleur équipement, des équipements de protection; nous n’avons pas de masques », a déclaré l’un des travailleurs de l’assainissement à la chaîne de télévision WPXI. Nous voulons une prime de risque. La prime de risque est très importante. »
Dans un entrepôt Kroger à Memphis, 200 travailleurs sont sortis après avoir appris qu’un collègue avait le virus.
Ceux qui sont ici sont tellement tendus qu’ils ont peur de toucher l’équipement », a expliqué Maurice Wiggins, conducteur de chariot élévateur Kroger et père de deux enfants. (Il s’est également plaint d’avoir été contraint de travailler pendant une semaine de travail de 97 heures et sept jours, Saint-Seigneur. Il s’est également plaint ».)
Ces travailleurs exigent ce que tout le monde veut pendant la pire épidémie d’un siècle: la sécurité. Ils estiment que leurs entreprises les prennent pour eux et leur sécurité, et ils ne veulent pas risquer leur vie pour un chèque de paie, souvent maigre.
Notez qu’aucun de ces exemples n’est un livreur ou un travailleur de concert; Je soupçonne que le New York Times pensait que le titre était intelligent parce que les employés de concert sont les seules personnes avec lesquelles ils interagissent. Cela dit, les grèves chez InstaCart, Whole Foods et Amazon recueillent le plus de presse, et il est vrai qu’elles fournissent une chaîne d’approvisionnement essentielle pendant la pandémie. Prenons chacun à son tour; les griefs sont très similaires pour chacun.
Les acheteurs d’Instacart prévoient une révolte de masse à l’échelle nationale sur la réponse de l’application de livraison d’épicerie à la pandémie de coronavirus.
Lundi, les travailleurs disent qu’ils refuseront d’accepter les commandes jusqu’à ce qu’Instacart fournisse une prime de risque de 5 $ de plus par commande, un équipement de sécurité gratuit (désinfectant pour les mains, lingettes désinfectantes et savon) aux travailleurs et élargisse son congé de maladie payé pour inclure les travailleurs avec pré -les conditions existantes qui ont été avisées par leur médecin de ne pas travailler pour le moment. Les travailleurs disent que la grève durera jusqu’à ce que Instacart accepte ces conditions.
Instacart réagit, mais de façon radicale. De CNN:
Instacart a déclaré dimanche qu’il allait bientôt commencer à mettre un désinfectant pour les mains à la disposition de ses acheteurs à service complet », qui achète et livre des produits d’épicerie pour l’entreprise. Cela permet également aux clients de définir plus facilement leur propre pourcentage de basculement par défaut dans l’application.
(Les lecteurs de NC savent que le désinfectant pour les mains est inadéquat; ce qu’il faut, c’est du savon et de l’eau, et des installations pour se laver les mains pendant une vingtaine de secondes.)
Et d’un travailleur Instacart:
Nous avons été envoyés par un lecteur qui est un employé horaire d’Instacart:
« Ci-joint une capture d’écran d’un message récent qu’ils nous ont envoyé. Ils impliquaient que nous recevrions une augmentation substantielle du salaire horaire, mais au lieu de cela, ils nous jettent une prime unique anémique et l’appellent un jour. » / 3AnI6PAiV4
Le 31 mars, les employés de Whole Foods appellent les malades pour exiger des congés payés pour tous les travailleurs qui restent à la maison ou s’auto-mettre en quarantaine pendant la crise, des tests de coronavirus gratuits pour tous les employés et une prime de risque du double du salaire horaire actuel pour les employés qui se présentent de travailler pendant la pandémie.
La sortie de maladie fait suite à des informations selon lesquelles les employés de Whole Foods dans de nombreux magasins à travers le pays, y compris à New York, Chicago, Louisiane et Californie, ont été testés positifs pour Covid-19. Dans chacun de ces emplacements, les magasins sont restés ouverts, ce qui a conduit certains employés à accuser Whole Foods de ne pas avoir priorisé leur sécurité pendant une période de ventes record pour l’entreprise.
Cette grève est organisée par Whole Worker
Amazone. Jacobin, dans Amazon est un lieu de reproduction », a interviewé l’organisateur de la grève Christian Smalls:
Christian Smalls, de Newark, New Jersey, est un directeur adjoint âgé de trente et un ans à l’entrepôt de Staten Island en Amazonie. L’installation, appelée JFK8, emploie près de cinq mille personnes – et plus chaque semaine qui passe, car des licenciements massifs envoient des travailleurs sur le marché du travail et Amazon les met au travail pour livrer des colis à ceux qui restent à la maison pendant la fermeture économique …
Demain, Smalls et ses collègues quitteront le travail, espérant arrêter les opérations et attirer l’attention du gouverneur Andrew Cuomo. Ils exigent que JFK8 soit arrêté pendant au moins deux semaines et nettoyé par des professionnels. Les travailleurs, dit-il, devraient être payés pendant cette quarantaine, qui devrait être suffisamment longue pour que le virus induise des symptômes chez la personne actuellement infectée.
De l’interview:
Pourquoi les malades entrent-ils au travail?
Parce qu’Amazon n’offre pas de congé de maladie payé. Ils offrent des congés non rémunérés illimités, ce qui est ridicule car les gens ne devraient pas être obligés de s’asseoir à la maison sans être payés pour avoir choisi d’être en sécurité en quarantaine. Depuis que j’ai quitté mon emploi, je retire de l’argent de mon 401k juste pour m’en sortir. Je ne devrais pas avoir à faire ça.
La façon dont la politique fonctionne est que vous ne recevez une mise en quarantaine payée que si vous êtes testé et que cela revient positif. Mais nous savons que vous ne pouvez même pas passer un test à moins d’être vraiment malade, et même alors, il faut un certain temps pour obtenir les résultats. Vous obtenez donc des gens qui sont manifestement malades quand un chien entre au travail.
Ma collègue dont je vous ai parlé auparavant, elle travaillait depuis huit jours de suite. Chaque jour, il y a environ 150 personnes dans ce département. Elle avait été en contact avec tout le département. Je l’ai renvoyée chez elle mardi et elle a été testée positive mercredi.
Elle avait été en contact avec tant de gens, et la seule personne à qui ils ont fini par donner la quarantaine était moi.
Oui.
Enfin, UPS n’est pas en grève, mais leurs griefs sont également similaires. De Popular Info, «ne pas tenir ses promesses»:
Un chauffeur UPS au Tennessee signale ce qui suit:
UPS n’effectue pas de nettoyage amélioré de ses bâtiments ou véhicules dans ma région. Il n’y a pas de station de désinfection automatique des mains… Le nettoyage des véhicules n’a pas changé depuis avant le coronavirus. Donc, la seule chose qu’ils disent qui se passe réellement, c’est le congé de maladie… Ce n’est pas un travail qui se prête à un lavage fréquent des mains et à ma connaissance, la société ne fait aucune allocation pour s’adapter au lavage des mains. Ils ne fournissent pas de gants dans ma région en raison de problèmes de coûts. Certaines parties de l’opération dans le bâtiment ne se prêtent pas à une distanciation sociale. Je dirais donc que 90% de ce qu’ils disent sur leur site Web est PR bs.
Les travailleurs d’UPS à travers le pays ont vécu des expériences similaires.
Arrêtez la chaîne d’approvisionnement et vous arrêtez le pays (en particulier des Teamsters et des débardeurs impliqués…).

Pimp my neck |
Mermoz2ndebcdeutsch |
Mon Arbre |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Boubouuh
| Rayons arc-en-ciel
| Lingua portuguesa e cultura...